Yves-Montenay-Francais-monde-arabeEditions du Sud (ICEG), décembre 2011.

Ce petit livre décrit la situation de la langue française dans le monde arabe. Ceux qui ne connaissent pas ces pays pensent que notre langue y a disparu avec la fin de la colonisation et qu’on y constate l’envahissement de l’anglais comme dans beaucoup d’autres parties du monde. Or les touristes ou retraités français qui vont au Maghreb savent bien que cela n’est pas vrai, nous industriels aussi. Et dès que l’on quitte le Maghreb beaucoup s’adressent en anglais à leurs interlocuteurs arabes sans demander si lui-même ou l’un de ses voisins ou collègues parle français, alors qu’il y a des groupes francophones presque partout.

Ce livre est un ouvrage collectif où j’ai donné la parole à des témoins du pays.

Sa première partie est une analyse de la situation du français dans chaque pays, son histoire et celle des forces sociales, économiques et politiques qui le favorisent ou le combattent. Je commence par exposer brièvement les principales données, puis un ou plusieurs témoins écrivent le reste du chapitre concernant leur pays. Les chapitres sur le Maroc l’Algérie et la Tunisie sont particulièrement développés.

Après ce voyage dans les différents pays arabes, j’aborde des questions transversales. Je mets l’accent sur l’importance du secteur privé tant dans l’enseignement que par le rôle des entreprises. Nous exposons la politique française de soutien au français, qui a été très importante au moment de « la coopération » qui a suivi les indépendances, mais qui l’est beaucoup moins aujourd’hui.

Nous rappelons le rôle intellectuel et culturel du français dans l’ouverture du monde arabe, souvent sous-estimé. Avec l’anglais qui le concurrence, le français est un outil pour l’instant irremplaçable dans le monde arabe, qui pour des raisons notamment de censure politique ou sociale est peu en contact avec le monde extérieur par le biais de sa propre langue. Et cette ouverture intellectuelle, économique et technique apporte le développement et la liberté, qui ne sont que les deux faces d’un même progrès. Enfin que le français n’est pas, contrairement à l’anglais, un concurrent pour l’arabe.


TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION

I – PRÉSENTATION
De l’histoire à la géopolitique
Du culturel à l’utile : les nouveaux acteurs
Arabe, français et anglais

L’HISTOIRE

II – LES SITUATIONS NATIONALES

LE MAGHREB

LE MAROC
Le point de la situation linguistique
Le français au Maroc : usages et attitudes par Lahcen Ouasmi
La place du français dans les PME marocaines par Toufik Majdi
Le français, langue utilitaire donc concurrencée par Sarah Boukri-Friekh

L’ALGÉRIE
Quelques repères sur la situation du français en Algérie
La France, l’Algérie et le français par Rabah Soukehal

LA TUNISIE
Le cadre historique et humain
La situation du français  interview de Samir Marzouki

LE MACHREK

VUE D’ENSEMBLE

L’EGYPTE

LE LIBAN : du bilinguisme au trilinguisme

LES AUTRES PAYS

III – PRIVÉ ET PUBLIC, UTILITAIRE ET CULTUREL
Le privé commercial, diffuseur du français au Maghreb
Une réussite de l’action publique : la « grande » coopération, par Alain Bry
L’action de la France
L’utilitaire, le culturel et les élites
Le français, l’arabe et l’anglais
Un rôle « libéral » du français ?

CONCLUSION: « UN BIEN » POUR TOUS
Un bien économique
Politique et culture

ANNEXE La place du français dans les PME marocaines

Advertisements