marocAu Maroc, à côté de l’arabe, du français et des langues berbères, assiste-t-on à la naissance du « marocain » ?
Demandez autour de vous quelle langue parlent les Marocains ? En général, on répond : l’arabe. Ceux qui connaissent un peu mieux disent : l’arabe, le français et le berbère. Mais, sur place, on s’aperçoit que ce n’est pas vrai : entre-eux, les gens parlent ce que certains commencent à appeler « le marocain». Les spécialistes parlent de l’arabe dialectal marocain, ou plutôt « des » arabes marocains. Le peuple dit « la darija » (ce que je parle).
Pour en avoir le cœur net, j’ai interviewé une linguiste marocaine et cela a donné l’article ci-après qui a été publié par une des revues du Gerflint (*) :
Synergies Monde Méditerranéen n°3 (publié le 11/07/2013) dont le thème était « Mythes et Langues, Histoire Violence Création Devenirs méditerranéens »Télécharger l’article : Entretien avec Darija El Madani (pdf)

(*) Synergies Monde méditerranéen fait partie des revues du réseau mondial de diffusion scientifique GERFLINT (Groupe d’Études et de Recherches pour le Français Langue Internationale). Le principe fondateur de ce groupe est la défense de la recherche scientifique francophone dans l’ensemble des Sciences Humaines. Il a pour vocation de promouvoir le dialogue entre les disciplines, les langues et les cultures.
Synergies Monde méditerranéen est une revue strictement scientifique. Libre de toute attache idéologique, religieuse ou politique, elle a pour finalité de rapprocher les chercheurs, quel que soit leur lieu de résidence dans le monde, en vue de traiter objectivement, courtoisement et équitablement toute question liée à l’espace historique, géographique ou humain de la Méditerranée.

Advertisements